10 astuces pour changer les couches de la part d’un nouveau papa

10 astuces pour changer les couches de la part d’un nouveau papa 

Changer les couches est certainement l’une des tâches que vous attendez le moins en tant que nouveau père. Mais comme les adorables petits font que quatre activités au cours des six premiers mois : manger, dormir, pleurer et faire dans les couches, vous aurez heureusement très vite l’occasion de vous exercer. En tant que papa débutant, j’ai dû m’adapter rapidement à la nouvelle situation et je suis vite devenu un professionnel.

Dès le premier jour après la naissance de notre fille, on m’a montré à l’hôpital comment laver, soigner et changer un nouveau-né. C’était un tout nouveau territoire pour moi. Il était clair pour moi que je n’avais pas le droit de tirer mon bébé par les pieds, mais j’ai trouvé le cordon ombilical, qui dépasse considérablement dans les premiers jours, assez peu pratique. Au début, j’avais aussi un peu peur de la “fragilité” de la petite créature, mais la sage-femme m’a fait comprendre combien de pressions agissent sur le bébé pendant la naissance et qu’il n’est pas fait en sucre. Cela m’a beaucoup aidé à prendre le coup de main et à obtenir la meilleure protection possible.

Après trois jours, nous avons été autorisés à ramener notre petit à la maison après l’hôpital. Déjà à cette époque, sa peau était légèrement rouge dans la zone des couches et à l’hôpital, ils ont recommandé une crème que nous devrions appliquer 3 fois par jour. Pendant les premiers jours à la maison, nous avons changé les couches environ 8 fois par jour et chaque couche était remplie d’urines et de selles de cette consistance de de lait maternel de couleur jaune. Cela irritait la peau déjà rougie des fesses du bébé encore plus à chaque fois. Sur recommandation de la sage-femme, nous avons acheté d’autres crèmes au zinc blanc en pharmacie. Certaines pâtes étaient assez dures à l’application, d’autres étaient très légères et adhéraient même à la peau humide. Entre-temps, nous avions atteint 10 couches par jour et j’étais déjà très expérimenté.

1. Ne mettez bébé sur la table à langer que lorsque tout est prêt. Une seule main serait très peu pratique et je ne laisserais pas mon bébé seul sur la table à langer pendant une seconde, même s’il ne peut pas encore se retourner.

2. Prévoir de l’eau tiède dans un bac en plastique situé en haut à gauche de la table à langer. En haut pour ne pas être à la portée de bébé et à gauche parce que je soulève les jambes avec ma main droite.

3. Une boîte contenant des serviettes jetables (par exemple, des serviettes à langer du commerce) à tremper dans l’eau tiède. Pas de lingettes humides, elles contiennent presque tous les parfums ou autres ingrédients irritants pour la peau.

4. Une crème de zinc lavable si la peau des fesses de bébé sont rouges. Pas de crème collante, car elle ne peut être enlevée qu’avec de l’huile, des lingettes humides et en frottant.

5. Deux couches fraîches de la bonne taille. Souvent, la couche propre est à nouveau pleine avant d’être fermée. Les couches avec un “indicateur de niveau de remplissage” sont idéales. Il est ainsi très facile de voir si la petite personne a suffisamment bu.

6. Toujours ouvrir la grenouillère jusqu’aux manches pour éviter une éventuelle “contamination croisée”. Habituellement, vous découvrirez trop tard que la couche a fui, même verticalement, contrairement à toutes les lois de la physique.

7. Fermer la couche sale à l’aide des bandes Velcro pour la transporter dans un sac à couches et dans la poubelle à couches.

8. Ah oui, les attaches velcro sont à l’avant. Si elles sont à l’arrière, vous avez sans doute fait quelque chose de faux et vous pouvez recommencer de l’avant. Il est probable que la tenue du bébé soit aussi complètement hors d’usage à ce stade.

9. Pour la grande finale, vous luttez avec la nouvelle grenouillère pour trouver les boutons qui ne sont JAMAIS au même endroit et que vous devez TOUJOURS refermer une deuxième fois parce que vous avez oublié un autre bouton.

10. Il est utile d’avoir une chansonnette, un jouet ou un verset juste pour la table à langer. Elle permet de donner un rituel au bébé et d’éviter qu’il ne saute de la table à langer ou ne jette des objets.

Et enfin, l’histoire préférée de ma femme : un soir, la maman de notre bébé m’a donné un tube dans la main et m’a dit de mettre de la crème sur le bébé. Un peu surpris que la crème soit tout à fait blanche, j’en ai mis sur notre petit. Encore plus étonné, mais surtout amusé, j’ai appris le lendemain que cette crème pour bébé est en fait destinée aux fesses et non au reste du corps. Heureusement, cela s’est avéré inoffensif et le petit ne s’en est pas soucié le moins du monde – bébé heureux, parents aussi. 😉

André, papa, 36 ans