Les promenades et l’intertrigo – ou comment les troubles de la peau peuvent gêner les plaisirs de la randonnée

Par bonheur, je n’avais seulement qu’entendu parler de l’intertrigo à l’école de recrues. Je n’aurais jamais cru que je pourrais être aussi touché lors d’une petite promenade. J’ai maintenant appris ce que je peux faire pour éviter son retour.

Il y a 20 ans au service militaire, lorsque j’ai dû faire de longues marches en portant tout mon équipement, il y avait une chose qui était plus redoutée que les repas de la cantine: l’intertrigo! C’est le nom donné aux lésions lorsque la peau située entre les jambes devient rouge, suintante et enflammée. Le fait que cela concernait surtout les personnes les plus corpulentes de notre groupe m’apaisait, car j’étais plutôt sportif et que pendant mon temps libre, j’étais souvent en train de courir ou de faire du vélo.

J’avais oublié ces histoires depuis longtemps avant d’être moi-même concerné l’été dernier lors d’une simple promenade estivale dans les Grisons. Après seulement trois heures d’une randonnée tranquille, au soleil et par un temps agréablement chaud, j’ai remarqué comment la sueur et la chaleur mettaient la peau à l’intérieur de mes cuisses à rude épreuve. Les frottements laissaient une sensation désagréable et les tentatives de marcher en écartant les jambes n’étaient pas vraiment fructueuses. Le soir dans la chambre d’hôtel, en voyant mes cuisses entièrement rouges, j’ai dû me rendre à l’évidence: c’était l’intertrigo.

Mon amie avait un peu de crème à base de zinc dans sa pharmacie de voyage. Cependant, je n’aime pas les crèmes qui sont collantes et visqueuses. Par contre, cette crème se laissait facilement appliquer et elle partait facilement avec de l’eau lors de la douche. La crème a rapidement asséché la peau humide et calmé la rougeur.  Ensuite, pour que la peau puisse respirer, j’ai passé les jours suivants au lac en laissant la peau à l’air libre.

Infobox ZinCream Medinova®

L’intertrigo peut se développer partout où la peau est en contact direct avec la peau, mais aussi dans les replis humides et là où les vêtements ou le sac à dos causent des frottements. Outre des rougeurs, des inflammations suintantes peuvent survenir ou même produire des ampoules remplies de liquide. Les démangeaisons et les sensations de brûlures sont très désagréables; il existe toutefois aussi un risque que des germes ou des bactéries  pénètrent à travers la peau lésée et que des infections se développent, par exemple des mycoses.
 
5 conseils contre les irritations de la peau:
 
1.   Des vêtements fonctionnels respirants et bien adaptés à votre taille peuvent absorber la sueur et tenir la peau au sec. Les pantalons légers en coton font certes bonne impression, mais ils ne sont pas recommandables car ils sont source de frottement.
2.   Appliquer au préalable une crème à base de zinc sur les endroits prédestinés.
3.   Coller des pansements doux pour la peau. Par exemple, les marathoniens se protègent la pointe des seins contre les frottements en appliquant un pansement. Les personnes qui ont besoin de béquilles peuvent se bander les mains pour éviter les rougeurs.
4.   Eliminer les facteurs de risque. L’obésité et les peaux plissées peuvent favoriser l’apparition de l’intertrigo. Rencontrez un spécialiste et discutez des causes éventuelles du surpoids et des mesures à prendre pour atteindre un poids sain.
5.   ZinCream Medinova devrait faire partie de chaque trousse de pharmacie. Elle aide aussi contre les égratignures et les éraflures.

Lien sur le traitement de l’intertrigo
 
Ceci est un médicament autorisé. Lisez la notice d’emballage.
Medinova SA ZIN033202102