Qu’est-ce que l’oxyde de zinc?

Les crèmes et les pommades à base de zinc sont utilisées depuis très longtemps déjà pour la cicatrisation des plaies. L’oxyde de zinc est apprécié en tant que remède depuis le XVIIIe siècle et est en fait un produit naturel.

Il semble omniprésent. L’artiste le connaît sous le nom de blanc de zinc, et l’utilise comme pigment blanc avec un léger pouvoir couvrant, stable à la lumière, pour certaines peintures. Les anciens photographes utilisaient du papier recouvert d’oxyde de zinc dans un procédé de reprographie basé sur l’électrostatique et les fabricants de pneus et de caoutchouc se servent aujourd’hui encore de cette poudre blanche dans les procédures de fabrication et de durcissement de leurs produits.

D’où provient l’oxyde de zinc?

Le zinc SHG de grande pureté (Special High Grade Zinc) à partir duquel l’oxyde de zinc est fabriqué provient de gisements européens (notamment en Finlande, en Norvège, aux Pays-Bas, en Belgique et en Allemagne). Parmi les 13 millions de tonnes de zinc qui ont été produites dans le monde en 2020, près de la moitié a été fournie par la Chine et un quart par l’Europe et les pays d’Asie, d’Amérique du Sud, le Canada et l’Australie.

On trouve du zinc dans la nature dans de nombreux minerais, notamment sous la forme de sulfure de zinc (ZnS) ou de carbonate de zinc (ZnCO3). Ils sont aussi bien exploités à ciel ouvert que sous terre. Les minerais sont d’abord broyés dans la mine puis concentrés par flottaison pour former un concentré avec une teneur en zinc proche de 50%.

Mais d’où provient cet oxyde de zinc aux utilisations si diverses? Ici aussi, il n’y a pas qu’une seule réponse. A l’état naturel, on trouve de l’oxyde de zinc sous forme de zincite, aussi appelée oxyde rouge de zinc, mais comme elle est extrêmement rare, l’oxyde de zinc utilisé industriellement est obtenu par des processus chimiques tels que la combustion du zinc. Pour cela, divers procédés sont employés en fonction de l’utilisation finale. Ils ont une influence sur la pureté du produit. Chaque année, les différents procédés permettent de produire jusqu’à 1,5 million de tonnes d’oxyde de zinc. L’oxyde de zinc de qualité pharmaceutique est produit à partir de zinc SHG métallique d’une grande pureté. Le zinc SHG est d’abord fondu et les vapeurs de zinc sont «brûlées» lors de leur exposition à l’air pour former de l’oxyde de zinc qui est ensuite aspiré sur les filtres, recueilli et conditionné.

Utilisation de l’oxyde de zinc dans les médicaments

La plus grande partie de cette poudre blanche atterrit dans les secteurs du caoutchouc et de la céramique. Toutefois, l’utilisation de ce semi-conducteur physique en médecine et dans les médicaments arrive déjà en troisième position. En effet, dans ce domaine aussi, il existe différentes possibilités d’utiliser ses propriétés variées.

En particulier, le pouvoir astringent et desséchant de l’oxyde de zinc est connu depuis bien longtemps déjà dans le domaine du traitement des plaies et des blessures.Ainsi, des compresses imprégnées d’oxyde de zinc ont le pouvoir d’absorber le liquide excédentaire dans le cas de plaies et de dermatoses, et donc d’assécher la peau. De ce fait, la peau asséchée respire mieux et peut guérir plus rapidement. Afin de renforcer cet effet en cas de dermatoses suintantes, il est possible d’utiliser des crèmes contenant de l’oxyde de zinc, de sorte que l’effet astringent n’est pas perturbé par le pansement.

Au-delà de son caractère stimulant la cicatrisation, l’oxyde de zinc a aussi de légères propriétés antiseptiques (désinfectantes). Elles sont dues au fait que des ions de zinc peuvent être libérés: ils stimulent alors la réponse immunitaire et forment une couche de défense contre les germes éventuels. Ils détruisent essentiellement certaines protéines de surface des bactéries qui ne peuvent donc plus pénétrer plus profondément dans la peau. Toutefois, les ions de zinc sont eux-mêmes trop gros pour pouvoir pénétrer dans les couches plus profondes de la peau, ce qui rend impossible un effet systémique des crèmes contenant de l’oxyde de zinc. Cependant, le potentiel de risque de l’oxyde de zinc est tout de même actuellement réévalué dans le cadre du règlement européen UE n° 1907/2006.

Eviter les excès

Il faut donc éviter d’avoir une trop grande teneur en oxyde de zinc dans les produits pour la peau. A la place, la galénique du produit peut contribuer à renforcer l’effet de la substance. Les pâtes grasses sont généralement occlusives et rendent la respiration de la peau plus difficile. A l’inverse, les pâtes crémeuses augmentent encore plus la capacité d’absorption des liquides de l’oxyde de zinc sans obstruer la peau, ce qui permet de garantir la respiration de la peau si importante pour la guérison. Les pâtes crémeuses à base d’oxyde de zinc sont donc particulièrement adaptées au traitement des plaies suintantes et des dermatoses telles que l’intertrigo (eczéma intertrigineux) et la dermatite des langes (dermatite fessière du nourrisson): elles peuvent très bien absorber les liquides, possèdent des propriétés antiseptiques supplémentaires et sont quand même facilement lavables avec de l’eau.

Infobox ZinCream Medinova®

Les produits à base d’oxyde de zinc pour le traitement des peaux lésées sont essentiellement proposés sous forme de crèmes, pâtes ou pommades. La différence réside dans le rapport entre l’eau et l’huile. Dans le cas d’une pâte grasse souple, le produit solide est intégré dans une formule «eau dans huile» tandis que c’est le contraire pour une pâte crémeuse: le solide, p. ex. l’oxyde de zinc, se trouve dans une formule «huile dans eau» qui absorbe bien mieux l’humidité qu’une pâte eau dans huile. Dans le cas de maladies cutanées suintantes telles que la dermatite des langes, il est donc recommandé d’utiliser un produit hydrophile (qui aime l’eau), car elle adhère bien à la peau humide, peut absorber une grande quantité de liquide (tel que de l’urine ou du pus) et peut ensuite être facilement rincée avec de l’eau.
 
ZinCream Medinova® possède justement cette formulation hydrophile d’une émulsion huile dans eau avec de l’oxyde de zinc. Cette pâte crémeuse peut donc être facilement appliquée sur la peau et elle absorbe les liquides. Ainsi, la peau est asséchée de manière idéale, la peau peut respirer et guérit mieux.
 
Le zinc pour ZinCream Medinova® provient d’Europe et est transformé en oxyde de zinc pharmaceutique en Allemagne. C’est en Suisse qu’il est ensuite conditionné en crème de zinc dans son tube bleu turquoise typique. Vous en apprendrez plus sur la fabrication en Suisse dans notre prochain article de blog.
 
Ceci est un médicament autorisé. Lisez la notice d’emballage.
Medinova SA ZIN034202102